L'interview Emotions de Leila Slimani.

Pour bien démarrer 2020.

Prix Goncourt 2016 pour Chanson douce (Gallimard), Leila Slimani est l'auteur de romans et essais (dont Dans le jardin de l'ogre 2014 / Sexe et mensonges : la vie sexuelle est dans les détails 2017 ou encore Comment j'écris : conversation avec Eric Fottorino 2018).

En mars 2020, elle revient avec une trilogie littéraire intitulée Le pays des autres.

 

1/ Si je vous dis émotions et littérature, vous pensez à quoi ?

Je pense “synonyme” car pour moi, ces deux mots vont toujours ensemble.

2/ Les deux ou trois lectures qui vous ont le plus émue dans votre vie. Pour quelle raison ?

La vendeuse d’allumettes quand j’étais enfant, Martin Eden adolescente et Vie de Destin à l’âge adulte. Tous traitent de la solitude, de la pauvreté, de la difficulté à trouver auprès des autres amour et soutien.

3/ L’émotion que vous préférez voir chez une femme.

Une émotion sincère, quelle qu’elle soit.

4/ L’émotion que vous préférez voir chez un homme.

Exactement pareil. Pour moi il n’y a pas de différences.

5/ Le livre qui a suscité chez vous le plus de :

 Joie

 Le monde selon Garp

Amour       

Anna Karénine         

Peur

Shining

Tristesse    

Le fils du Danube

Colère         

Si j’étais un homme

Suprise        

Blonde

6/ Lequel de vos romans a suscité en vous les émotions les plus intenses pendant la phrase d’écriture et après ? Pourquoi ?

Je crois que j’ai été à chaque fois très émue d’écrire, profondément habitée par mes personnages. C’est une émotion extrêmement intime, difficile à décrire et à partager. A chaque fois que j’écris c’est la même et il n’y a pas un de mes romans qui m’ait plus ému qu’un autre.

7/ Un des moments les plus émouvants de votre vie d’écrivain ? 

Le jour où j’ai appelé ma mère pour lui annoncer que Gallimard allait me publier.

8/ Le personnage de roman (les vôtres ou ceux d’autres auteurs) qui vous a le plus marquée. Pourquoi ?

Sans doute Raskolnikov, le personnage principal de Crime et châtiments. Il m’a d’autant plus marqué que je ne le comprenais pas, qu’il était tellement fou, tellement sombre. Il m’a fascinée.

9/ L’auteur qui vous touche le plus ?

 Peut-être Guy de Maupassant qui écrit avec une élégance et un mélancolie qui, avec les années, me touchent de plus en plus. Il me bouleverse.

10/ Qu’est-ce qui vous touche le plus chez un lecteur ?

Sa pudeur, sa timidité, son envie à la fois de partager son émotion et en même temps son désir de préserver le secret de sa lecture.

11/ Où et quand préférez-vous lire ?

Quand je n’écris pas ou que je ne suis pas au milieu d’un projet d’écriture. Plus mon esprit est libre et plus je suis heureuse de lire.

 12/ A qui offrez-vous des livres le plus souvent ?

En réalité j’en offre de moins en moins. Comme je suis écrivain et que j’en reçois beaucoup, je ne veux pas que mes amis me soupçonnent de leur refiler mes livres !

13/ Votre état émotionnel actuel en tant qu’écrivain. 

Anxieux, comme toujours

14/ Epilogue : finissez la phrase suivante > La littérature m’émeut quand….

...J’enlèverais le « quand » et je mettrais un point.